Départ



Tu t'en vas sur la mer, je t'apportes une rose;

qu'elle parfume un jour ta cabine bien close...

je poses à ton chevet une vierge fidèle;

tu t'agenouilleras chaque soir devant elle.

Sur la table, un roman; quelques photos.., la mienne;

elles te parleront de la maison ancienne

que tu quittes joyeux pour poursuivre ton grand rêve...

les grands oiseaux de mer volent loin de la grève.

et puis, voici des vers que nous lisions ensemble,

le soir, t'en souviens tu? mais qu'ai-je?

ma voix tremble...



Si partir, c'est mourir un peu, est-ce folie

d'y penser aujourd'hui? mais tu dis "je t'en prie"...

As tu donc vu que je souffrais et qu'une larme

a roulé sur ma joue? ha! ce n'est qu'une alarme.

je suis gaie, et je dis pleine de confiance,

tu t'en vas sur la mer,au revoir, bonne chance!



Mary C Jourdain
Ilets-Caribou